LA BAISSE DE L'AUDITION

      Les surdités de transmission, de perception, mixtes…

La baisse de l’audition, ou surdité, correspond à une diminution des capacités auditives. Cette baisse de
l’audition peut avoir différentes origines, qui affecteront certains éléments du système auditif.
On parle de surdités de transmission, de perception ou mixte (combinaison des deux)
.

L’oreille est l’organe auditif le plus connu. Chez l’humain, elle est composée de trois parties :
l'oreille externe, l'oreille moyenne et l'oreille interne.

 Les surdités de transmission

Elles sont provoquées par une atteinte de l’oreille externe ou (et) de l’oreille moyenne.
Il en résulte une mauvaise transmission des sons à l'oreille interne.

Parmi les causes de surdités de transmission, citons les malformations de l’oreille externe ou moyenne, le bouchon de cérumen, la perforation tympanique, l’otite, l’otospongiose...

Ces surdités de transmission correspondent toujours à des pertes auditives légères ou moyennes, elles peuvent souvent être traitées médicalement ou chirurgicalement.

 La surdités de perception

Elles sont provoquées par une atteinte de l’oreille interne.
La presbyacousie est la surdité de perception la plus fréquente, à laquelle personne n’échappe. Elle correspond à une dégénérescence physiologique de la cochlée avec l’âge (par analogie, on peut la comparer avec la presbytie pour la vue).

Il existe de grandes différences individuelles sur l’effet du vieillissement, notamment en fonction d’éventuels antécédents ORL, de contextes de fragilité héréditaire.

Les expositions excessives au bruit (on parle de traumatismes sonores), qu’elles soient d’origine professionnelle ou de loisirs ont également un effet très nocif sur l’oreille interne. La presbyacousie sera donc d’autant plus précoce que le système auditif aura déjà été altérée par des agents nocifs.

 Les surdités mixtes

Elles correspondent à une atteinte simultanée de l’oreille externe ou moyenne et de l’oreille interne.
Elles associent donc les caractéristiques d’une surdité de transmission et d’une surdité de perception.

La presbyacousie

La presbyacousie correspond au vieillissement naturel du système auditif. C’est un phénomène naturel auquel personne n’échappe, mais il existe de grandes différences entre individus. 

 

 

 

Il s’agit d’une perte auditive qui s’installe et s’accentue progressivement, en affectant davantage certaines fréquences (les sons aigus).

Une surdité insidieuse

Le caractère progressif de cette surdité est insidieux : la personne concernée ne se rend souvent pas compte de sa déficience auditive (puisqu’elle continue à entendre certains bruits), et elle met sur le compte d’autrui la gêne engendrée au niveau de la compréhension : « ce n’est pas moi qui entend mal, ce sont les autres qui n’articulent pas… ».
Ce sont en effet les difficultés de compréhension, surtout en milieu bruyant et en groupe de plusieurs personnes, qui constituent le premier symptôme de cette presbyacousie.

C’est donc dans ces situations d’écoute plus difficiles que la personne malentendante ressentira sa gêne au début. Une prise en charge précoce de cette presbyacousie facilite l’adaptation à l’appareillage et favorise le résultat et le bénéfice prothétique.

Article précédent : "Le système auditif"

Article suivant: "La surdité de l'enfant"

Please publish modules in offcanvas position.